Le test salivaire, est-il valable pour partir en voyage ?

Le test salivaire, est-il valable pour partir en voyage ?

Est ce que le test salivaire est valable pour voyager

Déstabilisé par la crise sanitaire du Covid-19, le secteur du voyage accueille de nouveau des voyageurs au départ de plusieurs

pays, mais sous quelles conditions ?

Les modalités d’un test sanitaire

Cela fait des mois que le Gouvernement et les médias nous bombardent d’informations sur la santé : test PCR, dépistage salivaire, certificat de rétablissement, quarantaine, … Tout le vocabulaire médical de laboratoire s’est immiscé dans le langage courant des foyers français.

Il existe trois types de prélèvements en lien avec la Covid-19 : le test PCR, le test antigénique et le test salivaire.

Le test PCR est un prélèvement nasal qui s’effectue par un professionnel de la santé (personnel infirmier, technicien de laboratoire, pharmacie) : il s’agit de pénétrer un coton tige (écouvillon) dans les narines jusqu’à sentir une butée qui constitue la partie postérieure du rhinopharynx. Après plusieurs rotations à gauche et à droite, le coton tige est retiré et analyse en laboratoire afin de déceler une potentielle contamination au SARS-CoV-2. Même si perdurent des faux positifs à hauteur de 30 %, ce test reste le dépistage le plus fiable du marché sanitaire.

Le test antigénique est similaire bien qu’il s’agisse d’un dépistage nasal de première intention, à confirmer par un test PCR. C’est un prélèvement qui s’effectue également par un professionnel agréé bien qu’il ne s’agisse pas d’un test à visée diagnostic. Avec un résultat rapide (20 à 30 minutes), le test antigénique donne des informations sur la présence d’antigènes liés au SARS-CoV-2 afin de limiter les foyers infectieux, notamment en présence de cas contact.

Enfin, tardivement arrivé sur le marché de la santé, le dépistage salivaire est une alternative proposée pour les enfants, les personnes en situation de handicap ou tout individu qui présente des complications ou réticences à réaliser un test PCR. Considéré comme le moins fiable des tests, le dépistage salivaire permet, à l’aide d’un échantillon de salive, de détecter une éventuelle contamination à la COVID. Réalisé dans un centre de dépistage ou au sein d’un établissement scolaire, tout test salivaire doit comporter une autorisation parentale lorsqu’il est réalisé sur une mineure.

Tests et voyage : quelles modalités ?

Voyager en dehors de la France n’est plus aussi simple qu’avant. Pour voyager sereinement au départ de n’importe quel aéroport, il est primordial de recueillir les bonnes informations au sujet de la COVID.

Choisir une destination ouverte aux voyageurs français

Trois critères s’imposent avant de sélectionner un pays dans lequel réaliser un voyage : son accessibilité, les restrictions sanitaires au départ et les conditions sur place. En effet, les Philippines n’ouvrent ses frontières qu’aux voyageurs vaccinés et réclament un test PCR négatif 72 h avant le départ ainsi qu’une quarantaine de 14 jours sur place ; de son côté, l’Italie n’exige ni certificat de vaccination COVID ni test PCR et ne soumet aucune quarantaine à l’arrivée.

Checker les informations COVID

Chaque pays dispose de ses propres règles en matière de voyage dans un contexte sanitaire délicat. Il est recommandé de chercher des informations fiables avant son départ à l’étranger : faut-il réaliser un test PCR ? Disposer d’un certificat de vaccination ? S’enregistrer en ligne ? Souscrire à une assurance ? Ces modalités sont primordiales afin d’organiser son voyage dans les meilleures conditions. À noter qu’en cas de dépistage, le test PCR reste le seul prélèvement validé à travers le Monde. Certains pays acceptent le test antigénique, mais ils demeurent plutôt rares : le Canada, par exemple, valide le test antigénique, mais exige un isolement de 14 jours aux frais des voyageurs ainsi qu’un second test antigénique à J7 de l’arrivée.

Anticiper son retour en France

En fin de voyage pour revenir en France, il est nécessaire de réaliser un dépistage sanitaire en cas d’absence de vaccination COVID. Au départ de certains pays, en cas de validité vaccinale, aucun prélèvement n’est demandé par les autorités françaises. Attention toutefois aux frais engendrés par les tests PCR : jusqu’à 250 € en Suède !

Maxens

Maxens

Journaliste depuis plus de 15 ans dans divers sujet. Je m'appuie sur des faits et expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.